Manger en pleine conscience

Assiette d'aliments sains, avocat, tomates, betteraves crues, oeuf

Si la bonne cuisine, a toujours été une passion pour moi, elle prend une nouvelle tournure dans ma vie depuis plusieurs années.

Promis, je ne vais pas vous sermonner avec l’importance de préférer une nourriture saine, équilibrée et naturelle, on vous le rabâche assez souvent comme ça ! J’aimerais plutôt vous faire expérimenter la nourriture autrement.

 

« Manger en pleine conscience »

Qu’est ce que ça peut bien vouloir dire ?

C’est tout simplement se concentrer sur sa nourriture de la façon la plus consciente possible, d’observer tout ce qu’il se passe en nous en mangeant et avec nos 5 sens.

C’était quand la dernière fois que vous avez fait un repas à ne rien faire d’autre que manger ? Pas de TV, de discussions, de téléphone portable ? Un repas ou vous n’étiez concentré(e) que sur le contenu de votre assiette ? Est-ce même déjà arrivé ?

Je vous recommande d’essayer au moins une fois… Vous verrez à quel point ça change les choses !

 

Ail, pomme de terre, coriandre, badiane, anis étoilé, oignon

Alors comment ?

En cuisinant vous pouvez déjà commencer à vous concentrer sur vos sens. Lorsque vous coupez un bel oignon par exemple ! Le son du couteau qui traverse les couches croquantes, la sensation lisse et fraîche sur les doigts qui essayent de ne pas se faire trancher, l’odeur piquante qui vient vous titiller les narines, la vue de ses dégradés de couleurs avant que vos yeux ne soient remplis de larmes et que vous n’y voyez plus rien…

Et puis une fois que vous passez à table, prenez un vrai temps calme. Observez votre assiette, les couleurs, les textures, sentez les odeurs. Qu’est ce que ça vous fait comme sensation ?
Puis dans votre bouche, qu’est ce que vous ressentez ? Quelles parties de votre langue ou de votre palais sont éveillées ? Comment est la consistance de l’aliment ? Croquant, gluant, mou… ? Qu’est ce que vous entendez ?

En Inde, dans certaines régions on mange avec les doigts. Ça permet de mieux ressentir sa nourriture avant de la mettre en bouche. Testez ça aussi, c’est fabuleux (évitez la soupe quand même) !

Et puis lorsque vous avalez, qu’est-ce que vous ressentez dans la gorge et dans l’estomac ? Est-ce que c’est lourd, léger, froid, chaud ? Est-ce que vous sentez que vous allez bien le digérer ? Est-ce que c’est bon pour vous ?

Essayez de prendre en compte le moindre aspect de vos aliments. Vous pouvez même aller jusqu’à retracer son origine en imaginant : comment ma poire a grandi, comme elle a été récoltée et acheminée jusqu’à moi ?

Artichauts, poires, noisettes

Faire l’exercice

Faites l’exercice autant que possible, et à minima au début du repas. Vous verrez à quel point vous aurez de plus en plus envie de manger des choses saines, gustatives, naturelles et dont vous connaissez l’origine et la qualité.

Organisez un repas en pleine conscience pour vous même ou avec votre chéri(e), votre mamie et avec les enfants c’est génial ! Une journée du goût rien que pour vous !

Préparez un joli plateau avec pleins de saveurs différentes, des fruits coupés, des légumes crus et cuits, des épices… faites travailler votre imagination et demandez à chacun de se concentrer sur ses sensations et de reconnaître les 6 goûts (sucré, salé, acide, piquant, astringent et amer). Faites-vous plaisir surtout !

Petit défi : ne repoussez pas le bon moment… il est maintenant ! Essayez dès ce midi ou ce soir et racontez-moi !


Partagez la bonne santé !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *