fbpx

Bonnes résolutions… Comment s’y tenir ?

Que ce soit en début d’année, pour une occasion un peu particulière ou sur un coup de tête, combien de bonnes résolutions avez-vous prises et avez-vous réellement tenues ?

On est d’accord…

Si, comme moi, vous avez pris des centaines de bonnes résolutions et que pour la grande majorité d’entre elles, vous avez fait un bilan d’échec cuisant après plusieurs mois…

Si, vous en avez marre d’entendre parler de bonnes résolutions quand l’année commence parce que vous n’y croyiez plus…

Et si vous aussi vous ne prenez plus de bonnes résolutions par peur de ne pas les tenir…

Laissez-moi vous aider à y croire à nouveau et à désormais tenir vos résolutions pour de bon !

Il faut que je commence par vous dire que je ne suis pas la nana la plus tenace et persévérante de la terre… Loooooin de là ! Mais j’ai appris (euh… j’apprends toujours) à dompter ces travers qui m’empêchent d’avancer et de me sentir mieux. Maintenant j’arrive à tenir mes résolutions ! Comment j’ai fait ? Je n’ai pas changé du tout au tout du jour au lendemain mais il existe des techniques et autres subterfuges qui permettent de tromper nos élans flemmatoires et procrastinateurs. (Si si ça se dit !)

Si vous avez envie de changer quelque chose dans votre vie comme trouver du temps pour vous, retrouver la ligne, arrêter de fumer… Vous pouvez faire en sorte que vos bonnes résolutions ne tombent pas aux oubliettes après quelques semaines !

Voici mes petits secrets pour tenir ses bonnes résolutions, ou ses engagements vis-à-vis de soi : si ça marche chez moi, ça peut marcher chez vous !

 

1 – Le bon objectif

LE seul objectif

En vous fixant 1 seul objectif vous n’aurez qu’une idée en tête et vous pourrez vous focaliser sur celui-ci sans vous éparpiller. Il sera toujours temps d’en ajouter d’autres une fois que le 1er sera achevé avec succès et après une belle célébration !

Clair et précis

Formulez une vraie phrase détaillée comme si vous vouliez que n’importe qui puisse comprendre ce que vous voulez faire. Mettez vous d’accord avec vous même, c’est important ! Si votre objectif est formulé de façon compliquée ou qu’il subsiste des doutes ou des conditions, vous ne pourrez pas vous concentrer facilement. Vous risquez également de revoir votre copie régulièrement pour l’adapter un peu à votre vie du moment. Par exemple si vous dites : « Je veux faire plus de sport », c’est un peu trop vague. En définissant plus clairement ce que vous voulez avec des chiffres, des dates, une périodicité / une deadline, vous irez plus facilement vers ce but. Par exemple : « Je veux un corps plus tonique et pour ça je vais aller 1 fois par semaine à la piscine ».

Vous pouvez écrire cette phrase pour bien clarifier les choses et acter votre décision.

Réalisable / Raisonnable

Il y a quelques années j’ai décidé d’aller 2 fois à la piscine par semaine parce que je trouvais qu’une seule fois ce n’était pas assez efficace et que je ne verrais pas les effets assez vite. Et bien c’était tellement difficile de m’organiser à l’époque que non seulement je n’y suis pas allée 2 fois, mais je crois bien que je n’y suis même presque jamais allée ! Morale de l’histoire : C’est beaucoup plus encourageant de commencer petit et d’y arriver que de voir trop gros et de ne rien faire. J’aurais dû commencer par une fois par semaine et m’y tenir.

Lorsque j’ai décidé de me mettre à faire des exercices tous les jours (les 5 tibétains que je vous recommande vivement au passage), au début ça ne me prenait que 5 à 10 minutes, mais j’arrivais à m’y tenir tous les jours. Peu à peu je suis passé à 15 minutes puis 20 puis 30. Aujourd’hui je fais mes exercices tous les jours sans exception pendant 30 minutes, j’ai même ajouté aux 5 tibétains d’autres exercices adaptés à mes besoins du moment. J’ai appliqué le même principe pour la méditation et j’en suis à 45 minutes par jour.

1H15 de sport et méditation chaque jour ? Il y a 2 ans je me serais dit que c’était impossible… Aujourd’hui je me lève plus tôt et je fais mon rituel avant de partir au boulot !

En partant avec un petit objectif réalisable, vous avez beaucoup plus de chances d’y arriver, et les succès sont très importants lorsqu’on prend de bonnes résolutions !

2 – Le pouvoir de l’effet cumulé

Qu’est-ce que c’est ?

L’effet cumulé c’est le fait qu’en pratiquant tous les jours un peu, on progresse tous les jours petit à petit… Si vous faites 5 minutes d’abdos tous les jours, au bout d’un mois, vous n’aurez plus de courbatures, vous irez plus vite et vous aurez des muscles ! Alors imaginez au bout d’1 an, 5 ans, 10 ans ? Vous allez devenir un expert comme ça, l’air de rien grâce au cumul de toutes les petites fois où vous avez réalisé la même chose.

Les abdos c’est pas votre truc ? Imaginez si tous les jours vous faites 15 minutes d’assouplissements et que vous essayez d’attraper vos orteils avec vos mains. Au début vous êtes à 10 cm du but et peu à peu vous vous rapprochez jusqu’à arriver à les saisir après quelques mois. Juste parce que vous avez fait 15 minutes chaque jour… ça vaut le coup non ?

Créer un rituel

Organisez votre vie pour pouvoir y faire rentrer votre nouvel objectif, tout en restant raisonnable… Ritualiser permet de marquer une habitude forte. Faites chaque jour à la même heure la même chose dans le même ordre. Pensez à Zidane dans la pub Volvic : « Toujours les mêmes gestes, d’abord la jambe gauche, toujours, puis la jambe droite… » A lire avé l’accent du sud bien-sûr.

S’y tenir

N’hésitez pas à bloquer des créneaux dans votre agenda, à coller des post-its sur votre miroir ou à afficher un joli fond d’écran avec votre phrase sur votre téléphone ou votre ordinateur. Vous y penserez tous les jours et ne pourrez pas l’oublier !

Tenez un compteur, sur votre agenda ou une feuille visible quelque part chez vous pour voir toutes les fois ou vous avez tenu. Si vous avez choisi de faire tous les jours 15 minutes de méditation, prenez un calendrier annuel (Votre banque sera ravie de vous en fournir un sinon voici un modèle ici) et cochez le jour après chaque séance. Vous verrez le bonheur après plusieurs jours de voir toutes les cases cochées !

Célébrez

Et félicitez-vous après plusieurs semaines ou mois, aux dates anniversaires. Mesurez vos progrès et regardez le chemin parcouru. Apprenez à être fier(e) de vous… Je sais ce n’est pas toujours facile ! Mais c’est très important de regarder ce que vous avez déjà réussi à faire et de vous récompenser d’une façon ou d’une autre. Oui les gâteaux au chocolat sont autorisés ! (Dans la mesure où vous ne célébrez pas tous les jours…)

Le jour où vous avez la flemme et une bonne excuse pour ne pas tenir votre résolution, pensez à votre fierté dans quelques semaines quand vous aurez tenu bon et coché toutes les cases… « Même cette fois où il neigeait, que je n’étais pas en forme et qu’il a fallu que je repasse chez moi parce que j’avais oublié mon maillot… J’y suis quand même allé(e) ! » Ouaaah !

Et si vraiment vous n’avez pas assez de temps pour tenir votre engagement, faites quelque chose quand même, en plus rapide, même 3 minutes ou faîtes un peu différemment mais faites-le quand même. Si vous ne pouvez vraiment pas aller à la piscine cette semaine, prenez une heure pour faire des exercices chez vous. Tant que ça reste exceptionnel, vous pourrez quand même cocher votre case et vous vous sentirez bien.

3 – Pour y croire plus fort

THE contrat

Pour que votre résolution ne soit pas juste une parole en l’air lancée comme ça, je vous propose de signer un contrat avec vous-même avant de commencer. Trouvez-vous un temps calme, même quelques minutes, mais choisissez un moment rien que pour vous, pour que vous ne soyez pas dérangé(e).

Déterminez votre objectif selon les critères sus-mentionnés (On parle de contrat alors je sors le jargon juridique !) et écrivez-le sur un bout de papier, sur votre agenda, où vous le souhaitez (évitez le tatouage, vous pourriez le regretter plus tard). Si le cœur vous en dit vous pouvez aussi dessiner, illustrer ce que représente pour vous cet objectif. De mon côté j’aime allumer quelques bougies et créer une ambiance spéciale pour un moment qui l’est aussi. Faites-vous plaisir et aidez-vous de votre créativité.

Une fois que vous aurez votre objectif bien défini, dites-le à voix haute et répétez le autant de fois que vous le souhaitez. Je vous conseille même la chose suivante : Dites votre phrase une fois à voix haute assez fort, une fois à voix haute plus doucement, une fois en chuchotant et une fois dans votre tête. Non, je ne vous fais pas faire des incantations de Marabout ! Cela permet juste à vos différents niveaux de conscience d’entendre le message et de bien le prendre en compte.

Un exemple de phrase : « Désormais, je médite tous les matins pendant 15 minutes ». Et bim !

Visualisation

Lors de cette signature de contrat, mais également aussi souvent que vous le pouvez, visualisez-vous en train d’atteindre votre objectif. Si votre objectif c’est de retrouver la ligne, créez une image mentale en vous voyant tonique et avec la silhouette que vous aimeriez avoir. Là aussi, vous envoyez des messages forts à votre subconscient qui comprendra le message et mettra la machine en ordre de marche pour aller où il faut. Quand tous vos niveaux de conscience vont dans le même sens, c’est beaucoup plus facile de refuser de reprendre du rab ou de trouver la motivation pour aller au sport. Vous créez peu à peu des réflexes profonds et ça finit par rouler tout seul !

L’idéal est de répéter sa phrase et de faire l’exercice de visualisation tous les soirs avant de s’endormir et le matin au réveil pour parler encore plus fort au subconscient. « On va finir par l’avoir celui-là ! »

Et si vous doutez de la puissance de la visualisation, ne me croyez pas sur parole, mais croyez Yannick Noah qui à fait gagner son équipe à la coupe Davis 2017 grâce à la méditation et à des techniques de visualisation ! Il leur demandait de s’imaginer sur le podium et de se voir gagner… Et hop ! Ils ont gagné ! On est les champions, on est les champions… Ah oui tiens ça y est ! On est les champions !

Mais attention ! La visualisation a ses limites : elle ne fonctionne pas si elle n’est pas accompagnée d’actions concrètes ! Pourquoi ? Parce que si vous vous imaginez au top et que vous ne faites rien d’autre, le détente procurée par cette visualisation ne vous transformera pas. Le seul moyen pour avancer et vous donner envie de tout faire pour vous sentir mieux, c’est l’action ! Pour en savoir plus, cliquez ici pour lire un super article sur le sujet !

En parler autour de soi

Une dernière chose pour la route, vous le savez certainement déjà : Parlez-en autour de vous ! Et surtout parlez-en comme si c’était déjà fait en tournant votre phrase de façon positive. Si vous souhaitez arrêter de fumer dites : « J’ai arrêté de fumer, ça y est ! C’est terminé ». D’une part vous vous créez une sorte de pression sociale parce que vous n’avez pas envie que vos amis vous charrient si vous reprenez la clope et encore une fois vous envoyez des messages forts à vous-même…

 

Alors justement, puisqu’on est l’un(e) en face de l’autre, vous qui me lisez et moi qui vous écris, parlons de votre projet de bonne résolution ! Qu’avez-vous prévu de transformer chez vous ? Vous pouvez partager en commentaires.

 

 

Voilà comment se tenir à une bonne résolution. Bien sûr nous venons de survoler les techniques pour créer de bonnes habitudes et on en reparlera plus tard, notamment pour aller beaucoup plus loin dans la « transformation de soi ». Mais comme je le disais plus haut : commençons avec un petit objectif et nous verrons plus tard !

PS : Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour décider de changer, d’aller mieux et de mettre de nouvelles bonnes habitudes en place ! Alors ? Résolu(e) ?

Psssst… Inscrivez-vous pour recevoir toutes mes astuces !


Partagez la bonne santé !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Bonnes résolutions… Comment s’y tenir ?”

    • Mélanie
    • Mélanie